Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/12/2016

Exposition Jean et François Pous

 

 Exposition Jean et François Pous

L'expérience de la matière

 

Espace Dominique Bagouet à Montpellier

du 12/10/16 au 15/01/17

 

En entrant dans la salle de l'exposition de Jean et François Pous, je suis aussitôt attiré, happé par les galets sculptés, gravés, accrochés au mur par séries sur toute la partie gauche de la salle. Ces pierres sont sculptés au burin en fonction de leur forme. Creusées de sillons plus ou moins profonds qui dessinent des visages, des personnages, des plantes, des animaux symboliques ou chimériques. Elles créent une sorte de mythologie primitive, qui n'est pas sans évoquer, au moins sur le plan formel, l'art pariétal.

  C'est à l'âge de 87 ans que Jean Pous commence a sculpter ses premiers galets. Il continuera jusqu'à sa mort en 1973, à l'âge de 99 ans. Les dernières années de sa vie, ne pouvant plus manier le marteau et le burin, il dessine, sur toutes sortes de support, au stylo bille ou au crayon de couleur. Il laissera une oeuvre de près de 1500 pierres gravées ou sculptées et autant de dessins.

 Jean Pous est un autodidacte catalan découvert par Claude Massé et reconnu comme créateur d'art brut par Jean Dubuffet. Il est né en 1875 à la frontière franco-espagnole dans une famille de 10 enfants. A 20 ans, il fonde avec deux de ses frères, une fabrique de bouchons au Boulou. Il se marie avec Henriette Lafloue dont il a deux enfants. Avec son fils François il dirigera une fabrique de bouchons jusqu'en 1956. Ce n'est qu'en 1962, après s'être résigné à prendre sa retraite qu'il commencera à créer.

 

La partie droite de l'exposition, consacrée aux sculptures de François, a moins retenue mon attention. Né en 1911, celui-ci développe très tôt des talents artistiques. Il sculpte et travaille les matériaux les plus divers en expérimentant différentes techniques : dessin, gravure, peinture, écriture. Il est influencé par diverses formes artistiques  contemporaines ou plus anciennes, notamment par les statues et fétiches africains qui envahissent son atelier du Boulou. Ses sculptures en liège ou ses totems faits de branchages et de cordes noueuses, très peu présents dans l'expo, me semblent plus intéressants que les pierres striées ou les marbres tout en rondeur trop lissés à mon goût.

François meurt au Boulou en 2003.

 

 

 Jean Pous

DSC_0014 copie.jpg

DSC_0015 copie.jpg

DSC_0016 copie.jpg

DSC_0017 copie.jpg

 

Dans une vitrine une pierre triface. Côté gauche une femme

DSC_0018 copie.jpg

En face un homme

DSC_0019 copie.jpg

Côté droit une femme

DSC_0020 copie.jpg

DSC_0022 copie.jpg

DSC_0023 copie.jpg

A côté de la sirène, la série des animaux.

DSC_0034 copie.jpg

Autruche, sanglier, chat, pélican,poisson, flamand rose, âne, oiseau.

DSC_0035 copie.jpg

 Chameau, bête trapue, poisson (requin), poisson, poisson, pingouin, poule biface, volaille, taureau, lézard.

DSC_0036 copie.jpg

Eléphant, animal.

DSC_0038 copie.jpg

âne-chien, oiseau, chameau, bête trapue, poisson (requin), poisson.

 

DSC_0024 copie.jpg

DSC_0025 copie.jpg

DSC_0027 copie.jpg

DSC_0029 copie.jpg

DSC_0030 copie.jpg

DSC_0032 copie.jpg

DSC_0033 copie.jpg

 

François Pous

DSC_0026 copie.jpg

2016-10jean_francois_pous-simon_bacle_agence _3-529b1727e0.jpg

                                                                                      Photo vds104monespace.net

2016-10jean_francois_pous-simon_bacle_agence1-5676f7faa1.jpg

                                                                                    photo vds104monespace.net

 

Deux créations de François Pous qui appartiennent au Musée d'art contemporain de Céret et qui n'étaient pas présentes à l'expo.

1328195312.jpg

1328195332.jpgPhotos musée Céret

 

Écrire un commentaire