Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2017

Ceija Stojka

 

ceija Stojka

1933-2013

11_Ceija Stojka_1995_Copyright Christa Schnepf.jpg

 

Née dans une famille de marchands de chevaux Roms en Autriche, Ceija Stojka est déportée par les nazis, à l'âge de 10 ans avec toute sa famille, dans 3 camps de concentration différents à partir de 1943.

Son père et son frère ne reviendront pas des camps.

Rescapée avec sa mère et 4 frères et soeurs, et bien que considérée comme analphabète, elle a raconté son histoire dans un livre publié en 1988 et devenu célèbre : "Nous vivons dans la clandestinité-Souvenirs d'une Rom-Tsigane", qui a attiré l'attention sur le sort des Roms sous le nazisme.

Elle a ensuite publié "Voyageuse de ce monde" en 1992.

"J'ai pris un stylo pour écrire, car j'avais besoin de m'ouvrir, de crier", expliquait-elle en 2004 lors d'une conférence au Musée Juif de Vienne.

 A partir des années 1990, elle se à peindre et à dessiner. Totalement autodidacte dans ce domaine également, elle s'y consacrera corps et âme jusqu'à sa disparition en 2013.

Son oeuvre peinte ou dessinée,réalisée en une vingtaine d'années, sur papier, carton ou toile, compte plus d'un millier de pièces.

Les textes écrits par Ceija Stojka, aussi poignants, expressifs, poétiques et visionnaires que ses oeuvres, ont fait d'elle la première Rom témoignant du génocide des tsiganes (500000 ont été exterminés dans les camps).

Une exposition à la Friche-Belle de Mai, à Marseille, dans le cadre du festival Latcho Divano lui est consacrée jusqu'au 8 avril 2017.

Antoine de Galbert, fondateur de la Maison rouge à Paris consacrera, l'hiver prochain, une grande rétrospective à l'oeuvre de Ceija Stojka.

Le dernier témoignage de Ceija Stojka, "Je rêve que je vis ?" vient d'être publié aux éditions Isabelle Sauvage.

 

 Sources :

www.ceija-stojka-berlin2014presse_press -  culturebox.francetvinfo  - wikipédia - télérama n°3506  

 

CeijaStojka_01.jpg

CeijaStojka_02.jpg

CeijaStojka_03.jpg

CeijaStojka_04.jpg

ceija_stojka_bahnhof_heute_ist_gestern_2001_csm_41_530x530_q80.png

ceija_stojka_der_letzte_zug_2011_csm_104_530x530_q80.jpg

ceija_stojka_die_pukkse_block_10_auschwitz_meine_familie_122004_csm_121_530x530_q80.jpg

ceija_stojka_ich_fuehle_es_als_es_gestern_waere_2004_csm_106_530x530_q80.jpg

ceija_stojka_kinder_steht_gerade_2002_csm_103_530x530_q80.jpg

ceija_stojka_mama_lass_uns_sterben_2005_csm_101_530x530_q80.jpg

ceija_stojka_nie_wieder_jawohl_1996_csm_99_530x530_q80.jpg

 

 

ceija_stojka_cinq.png

ceija_stojka_mich_holt_der_hungertod_1995_csm_76_530x530_q80.jpg

ceija_stojka_ohne_titel_1994_csm_84_530x530_q80.jpg

ceija_stojka_six.png

CeijaStojka_05.jpg

CeijaStojka_06.jpg

CeijaStojka_07.jpg

ceija_stojka_ohne_titel_2001_csm_68_530x530_q80.jpg

 

 

Écrire un commentaire