Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2014

"Les jardins de Spiktri"

 

 

 

"Les jardins de Spiktri"

 

DSC_0767 copie3.jpg

Florent Hamel dit Spiktri

 

Florent Hamel qui signe ses oeuvres F. Spiktri est un artiste peintre et sculpteur autodidacte. Né à Nîmes en 1971, il vit et travaille actuellement à Montséret dans l'Aude. C'est là qu'il a entrepris en 2010, la création de son immense jardin "extraordinaire".

Artiste boulimique et protéiforme, il est doté d'une énergie créatrice hors du commun. Il peint, crée des sculptures monumentales, construit des maisons, crée une ligne de vêtements et fait du surf pour se détendre. Il produit énormément, très vite dans une urgence et un besoin de reconnaissance lié, dit-il, à une enfance et une adolescence particulièrement difficile dans les cités défavorisées de Nîmes. C'est là où très jeune, il a été initié à l'art du pochoir sur les murs, et a développé un intérêt particulier pour l'art du graffiti et le street art. Son travail n'ayant pas reçu l'accueil qu'il espérait dans le milieu de l'Art, il se considère en rupture avec celui-ci et fonctionne en électron libre, en surfant sur toutes les possibilités pour médiatiser son art.

Son pseudonyme "Spiktri" qu'il prononce Spi-k-tri (psychiatrie) vient de :

spi pour spirale = la vie

k pour carré = la femme

tri pour triangle = l'homme

Son oeuvre toujours très symbolique tourne autour de deux grands axes qu'il définit ainsi :

L'"Aggressive Art" avec "La représentation de la femme et de l'homme dans le milieu urbain confrontés au système", mais aussi tout ce que l'Homme a de pire, la haine, la violence, l'agressivité, en un mot le Mal.

Et la "Love Révolution" qui représente l'inverse, la paix, l'amour, le sexe, bref le Bien.

Il peut utiliser pour ses sculptures particulièrement hétérogènes les matériaux les plus variés. De la récupération d'objets : chaussures, jouets, bombes de peinture, ferrailles etc.. au ciment armé, peint ou recouvert de perles de verre et de morceaux de miroir, aux grands personnages en fer soudé, en passant par les planches de surf et les tissus recouverts de résine, les plaques de métal découpées au laser, et les grandes sculptures faites de tondeuses à gazon, de capots de voitures et de bien d'autres choses......Spiktri crée tous azimuts et à toute berzingue à partir de tout et de rien, en utilisant  l'art comme médiation thérapeutique.

Les "jardins de Spiktri" sont un ensemble immobilier, comprenant 4 maisons en location saisonnière, sur 13000m2 de terrain. L'ensemble du lieu est dédié à l'art de son créateur . Les maisons sont décorées de ses tableaux et le terrain recouvert de ses sculptures est, en soi, une oeuvre monumentale à la démesure de l'artiste. L'inauguration de la première tranche des travaux est prévue pour l'été prochain. Le lieu, ensuite, sera libre d'accès, d'octobre à avril et visitable sur rendez-vous les autres mois.

Les Jardins de Spiktri, se trouvent tout près de Montséret, au lieu dit "Les Clauses", en face la Miellerie, on peut pas les rater.

Pour voir ses d'oeuvres : www.spiktri.com

Et aussi : outsider-environments.blogspot.com

 

DSC_0850 copie.jpg

Le grand mur d'entrée en construction, avec les niches qui recevront des bustes de femmes et d'hommes

DSC_0854 copie.jpg

La porte d'entrée vue de l'extérieur

DSC_0856 copie.jpg

et vue de l'intérieur

DSC_0864 copie.jpg

Mosaïque de perles de verre et de miroirs cassés

 

DSC_0761 copie.jpg

Un arbre en ciment fait office de rond-point

DSC_0767 copie.jpg

Dans la série "Aggressive Art"

DSC_0769 copie.jpg

"Aggressive Art"

DSC_0771 copie.jpg

"Aggressive Art"

DSC_0879 copie.jpg

"Aggressive Art" détail

DSC_0900 copie.jpg

"Aggressive Art" détail

DSC_0757 copie.jpg

DSC_0775 copie.jpg

DSC_0762 copie.jpg

La déesse de la mer

 

 

DSC_0906 copie.jpg

DSC_0891 copie.jpg

Une planche de surf

Écrit par bigou dans Spiktri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

19/01/2014

Le jardin de Madame Martin

Le jardin de Mme Martin

 

C'est au fond d'un ancien lotissement de Lézignan que se trouve la maison et le petit jardin de Mme Vve Eloi Martin. Cela fait cinquante ans qu'elle décore son jardin. Autrefois il contenait beaucoup plus de figurines, mais les voleurs de nains de jardin ont calmé ses élans décoratrifs. Il n'empêche que sur la rocaille au centre du jardin, réalisée par son mari et qui était à l'origine un bassin avec de l'eau qui circulait en cascade, de nombreux animaux et nains de jardin cohabitent en parfaite harmonie. Un moulin à vent auquel essaie d'accéder un gorille sur une échelle et une pompe à eau participent au décor. D'autres figurines sont posées à même le sol sur des briques ou des carrelages. Chacune semble avoir une place bien précise et définitive. Mme Martin, qui aime avant tout le calme et la tranquillité, n'a pas souhaitée être photographiée.

 

DSC_07991 copie.jpg

DSC_0793 copie.jpg

DSC_0794 copie.jpg

DSC_0800 copie.jpg

DSC_0803 copie.jpg

DSC_0805 copie.jpg

18/01/2014

Guy Cavailhé

Guy Cavailhé

 

DSC_08374 copie copie.jpg

Guy Cavailhé

 

C'est à Peyriac de mer dans une maison avec vue sur les étangs de Bages que vit M. Cavailhé. Ancien régisseur dans un domaine viticole, il s'est mis au moment de la retraite à "bricoler" dans son jardin. "Quand on a passé toute sa vie à travailler, on peut pas rester sans rien faire", dit-il. Il a commencé par faire une maison pour une de ses arrières petites fille. Il a écrit dessus : "Dis papi dessine moi une cabane".

DSC_0809 copie.jpg

Une cabane

Il a fait ensuite un cheval qui tire une charrette menée par un vigneron. Le contenu de la charrette, les outils, les sacs de produits et les sarments qui dépassent de la comporte attestent de la fonction du personnage. Celui-ci et le cheval sont en ciment, l'attelage en bois à nécessité de nombreuses heures de travail. A côté un nain de jardin de fabrication maison et d'autres de fabrication industrielle sont posés sur une planche à roues. Un moulin à vent classique, dans un coin du jardin et une grotte de Lourdes qui l'est beaucoup moins, dans un autre, conduisent à la pièce qui me semble la plus intéressante : le petit manège. Deux grandes hélices peintes en jaune et bleu (les couleurs de l'équipe de rugby de Peyriac) font tourner, quand le vent marin le veut bien, un petit manège fait de bric et de broc, de bois, de fil de fer et de diverses choses. Les tout petits personnages et les animaux en ciment peint qui le compose ont la grâce et le charme brut de l'art enfantin. A côté, dans le même style, une autre pièce représente un voilier sur l'étang et deux mouettes munies d'hélices.

La production de M. Cavailhé n'est pas très importante. Sept pièces, tout au plus,  pas très grandes pour la plupart. A 88 ans il n'a plus, aujourd'hui, l'énergie nécessaire pour continuer. Son travail, bien que modeste, relève, a mon avis, plus des environnements insolites ou même de l'art brut, que de l'art improbable.

DSC_0837 copie.jpg

Un attelage traditionnel

DSC_0838 copie.jpg

Le vigneron

DSC_0839 copie.jpg

la charrette et son chargement

DSC_0841 copie.jpg

Des nains sur une planche à roulette

DSC_0843 copie.jpg

un moulin à vent

DSC_0810 copie.jpg

Une version de la grotte de Lourdes

DSC_0806 copie.jpg

Guy Cavailhé et son petit manège

DSC_0812 copie.jpg

Le manège

DSC_0829 copie.jpg

sur le manège

DSC_0827 copie.jpg

DSC_0831 copie.jpg

DSC_0832 copie.jpg

DSC_0830 copie.jpg

DSC_0818 copie.jpg

Voilier sur l'étang et mouettes à vent