Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2017

Ceija Stojka

 

ceija Stojka

1933-2013

11_Ceija Stojka_1995_Copyright Christa Schnepf.jpg

 

Née dans une famille de marchands de chevaux Roms en Autriche, Ceija Stojka est déportée par les nazis, à l'âge de 10 ans avec toute sa famille, dans 3 camps de concentration différents à partir de 1943.

Son père et son frère ne reviendront pas des camps.

Rescapée avec sa mère et 4 frères et soeurs, et bien que considérée comme analphabète, elle a raconté son histoire dans un livre publié en 1988 et devenu célèbre : "Nous vivons dans la clandestinité-Souvenirs d'une Rom-Tsigane", qui a attiré l'attention sur le sort des Roms sous le nazisme.

Elle a ensuite publié "Voyageuse de ce monde" en 1992.

"J'ai pris un stylo pour écrire, car j'avais besoin de m'ouvrir, de crier", expliquait-elle en 2004 lors d'une conférence au Musée Juif de Vienne.

 A partir des années 1990, elle se à peindre et à dessiner. Totalement autodidacte dans ce domaine également, elle s'y consacrera corps et âme jusqu'à sa disparition en 2013.

Son oeuvre peinte ou dessinée,réalisée en une vingtaine d'années, sur papier, carton ou toile, compte plus d'un millier de pièces.

Les textes écrits par Ceija Stojka, aussi poignants, expressifs, poétiques et visionnaires que ses oeuvres, ont fait d'elle la première Rom témoignant du génocide des tsiganes (500000 ont été exterminés dans les camps).

Une exposition à la Friche-Belle de Mai, à Marseille, dans le cadre du festival Latcho Divano lui est consacrée jusqu'au 8 avril 2017.

Antoine de Galbert, fondateur de la Maison rouge à Paris consacrera, l'hiver prochain, une grande rétrospective à l'oeuvre de Ceija Stojka.

Le dernier témoignage de Ceija Stojka, "Je rêve que je vis ?" vient d'être publié aux éditions Isabelle Sauvage.

 

 Sources :

www.ceija-stojka-berlin2014presse_press -  culturebox.francetvinfo  - wikipédia - télérama n°3506  

 

CeijaStojka_01.jpg

CeijaStojka_02.jpg

CeijaStojka_03.jpg

CeijaStojka_04.jpg

ceija_stojka_bahnhof_heute_ist_gestern_2001_csm_41_530x530_q80.png

ceija_stojka_der_letzte_zug_2011_csm_104_530x530_q80.jpg

ceija_stojka_die_pukkse_block_10_auschwitz_meine_familie_122004_csm_121_530x530_q80.jpg

ceija_stojka_ich_fuehle_es_als_es_gestern_waere_2004_csm_106_530x530_q80.jpg

ceija_stojka_kinder_steht_gerade_2002_csm_103_530x530_q80.jpg

ceija_stojka_mama_lass_uns_sterben_2005_csm_101_530x530_q80.jpg

ceija_stojka_nie_wieder_jawohl_1996_csm_99_530x530_q80.jpg

 

 

ceija_stojka_cinq.png

ceija_stojka_mich_holt_der_hungertod_1995_csm_76_530x530_q80.jpg

ceija_stojka_ohne_titel_1994_csm_84_530x530_q80.jpg

ceija_stojka_six.png

CeijaStojka_05.jpg

CeijaStojka_06.jpg

CeijaStojka_07.jpg

ceija_stojka_ohne_titel_2001_csm_68_530x530_q80.jpg

 

 

27/02/2017

Sébastien Santacreu

 

 

 Sébastien Santacreu

 

DSC_0013 copie.jpg

 

DSC_0001 copie.jpg

feutre sur papier 50x65cm

DSC_0010 copie.jpg

feutre sur papier 50x65cm

DSC_0021 copie.jpg

feutre sur papier 50x65cm

DSC_0022 copie.jpg

feutre sur papier 50x65cm

Sébastien Santacreu DSC_0002 copie mail.jpg

Feutre sur papier 50x65cm

DSC_0012 copiemail 2.jpg

Feutre sur papier 50x65cm

DSC_0012 copie.jpg

feutre sur papier A4

DSC_0011 copie.jpg

feutre sur papier A4

DSC_0009 copie.jpg

feutre sur papier A4

DSC_0008 copie 2.jpg

feutre sur papier A4

DSC_0007 copie.jpg

feutre sur papier A4

 

23/12/2016

Exposition Jean et François Pous

 

 Exposition Jean et François Pous

L'expérience de la matière

 

Espace Dominique Bagouet à Montpellier

du 12/10/16 au 15/01/17

 

En entrant dans la salle de l'exposition de Jean et François Pous, je suis aussitôt attiré, happé par les galets sculptés, gravés, accrochés au mur par séries sur toute la partie gauche de la salle. Ces pierres sont sculptés au burin en fonction de leur forme. Creusées de sillons plus ou moins profonds qui dessinent des visages, des personnages, des plantes, des animaux symboliques ou chimériques. Elles créent une sorte de mythologie primitive, qui n'est pas sans évoquer, au moins sur le plan formel, l'art pariétal.

  C'est à l'âge de 87 ans que Jean Pous commence a sculpter ses premiers galets. Il continuera jusqu'à sa mort en 1973, à l'âge de 99 ans. Les dernières années de sa vie, ne pouvant plus manier le marteau et le burin, il dessine, sur toutes sortes de support, au stylo bille ou au crayon de couleur. Il laissera une oeuvre de près de 1500 pierres gravées ou sculptées et autant de dessins.

 Jean Pous est un autodidacte catalan découvert par Claude Massé et reconnu comme créateur d'art brut par Jean Dubuffet. Il est né en 1875 à la frontière franco-espagnole dans une famille de 10 enfants. A 20 ans, il fonde avec deux de ses frères, une fabrique de bouchons au Boulou. Il se marie avec Henriette Lafloue dont il a deux enfants. Avec son fils François il dirigera une fabrique de bouchons jusqu'en 1956. Ce n'est qu'en 1962, après s'être résigné à prendre sa retraite qu'il commencera à créer.

 

La partie droite de l'exposition, consacrée aux sculptures de François, a moins retenue mon attention. Né en 1911, celui-ci développe très tôt des talents artistiques. Il sculpte et travaille les matériaux les plus divers en expérimentant différentes techniques : dessin, gravure, peinture, écriture. Il est influencé par diverses formes artistiques  contemporaines ou plus anciennes, notamment par les statues et fétiches africains qui envahissent son atelier du Boulou. Ses sculptures en liège ou ses totems faits de branchages et de cordes noueuses, très peu présents dans l'expo, me semblent plus intéressants que les pierres striées ou les marbres tout en rondeur trop lissés à mon goût.

François meurt au Boulou en 2003.

 

 

 Jean Pous

DSC_0014 copie.jpg

DSC_0015 copie.jpg

DSC_0016 copie.jpg

DSC_0017 copie.jpg

 

Dans une vitrine une pierre triface. Côté gauche une femme

DSC_0018 copie.jpg

En face un homme

DSC_0019 copie.jpg

Côté droit une femme

DSC_0020 copie.jpg

DSC_0022 copie.jpg

DSC_0023 copie.jpg

A côté de la sirène, la série des animaux.

DSC_0034 copie.jpg

Autruche, sanglier, chat, pélican,poisson, flamand rose, âne, oiseau.

DSC_0035 copie.jpg

 Chameau, bête trapue, poisson (requin), poisson, poisson, pingouin, poule biface, volaille, taureau, lézard.

DSC_0036 copie.jpg

Eléphant, animal.

DSC_0038 copie.jpg

âne-chien, oiseau, chameau, bête trapue, poisson (requin), poisson.

 

DSC_0024 copie.jpg

DSC_0025 copie.jpg

DSC_0027 copie.jpg

DSC_0029 copie.jpg

DSC_0030 copie.jpg

DSC_0032 copie.jpg

DSC_0033 copie.jpg

 

François Pous

DSC_0026 copie.jpg

2016-10jean_francois_pous-simon_bacle_agence _3-529b1727e0.jpg

                                                                                      Photo vds104monespace.net

2016-10jean_francois_pous-simon_bacle_agence1-5676f7faa1.jpg

                                                                                    photo vds104monespace.net

 

Deux créations de François Pous qui appartiennent au Musée d'art contemporain de Céret et qui n'étaient pas présentes à l'expo.

1328195312.jpg

1328195332.jpgPhotos musée Céret