Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2016

Mariane

 

 Le fil de Mariane

 

 

Après un parcours de vie quelque peu atypique, Mariane s'installe dans un tout petit village perdu de la Haute Vallée de l'Aude. C'est là qu'elle entreprend, il y a plus de trente ans un travail de création très personnel, loin des sentiers battus et du milieu artistique qu'elle ne fréquente pas. La matière première de son travail elle la trouve dans la nature autour d'elle. Au fond d'un lac régulièrement asséché, entre autres, où elle glane des coquilles d'escargot, de la terre, des os, des branches et bien d'autres éléments. Elle utilise aussi des tissus de récupération qu'elle déchire, ligote et tisse pour créer d'improbables "vestimentaires" ou des sculptures murales. Mariane, dans une vie antérieure a été formée à la tapisserie à basse lice, elle en garde une affection particulière pour le fil, la laine et le tissage qui sont très présents dans son oeuvre.

Le temps passe, Mariane  suit le fil de sa vie, sans pratiquement jamais exposer son travail, seuls quelques amis proches le connaissent. Ce n'est qu'aujourd'hui, à l'âge de 72 ans, grâce à Caty Pech son amie de toujours, qu'elle accepte enfin de montrer pour la première fois une grande partie de ses créations dans la galerie "Le Chantier" à Cassaignes.

En entrant dans la galerie de Caty Pech, après l'ascension du petit chemin qui mène jusqu'à  Cassaignes, on se sent comme observé par des coquilles d'escargots insérées dans des peaux de citrons séchées suspendues ou en vrac dans des paniers. Sur le mur, à gauche, des installations à base d'ossements et face à l'entrée une très belle sculpture recouverte de terre sèche "Paternité à la fleur bleue". Des "Poulpoïdes Polypodicus du Textile", sculptures faites de tissus étroitement ligotés et que Mariane qualifie "d'affreuses bestioles que notre cerveau se permet de placer devant nous", occupent l'étroit couloir qui mène aux étages. Au premier, des petits personnages en fil de laine d'une grande finesse évoquant les systèmes organiques courent sur un mur. Dans une autre pièce une gisante grandeur nature couchée sur le ventre et couverte de fil est directement inspirée des "machines anatomiques" qui se présentent sous forme de deux cadavres humains, dont seuls les os et le système cardiovasculaire sont presque totalement conservés. Crées par Raimondo Di Sangro vers 1763, on peut voir ces étranges "machines" à Naples. Dans une petite pièce sombre "L'échouée", oeuvre emblématique et angoissante nous montre un corps grandeur nature, fait de matières minérales et allongé dans une cosse végétale comme dans une embarcation funéraire antique. Tout autour des petits sachets blancs imprégnés de terre sèche l'accompagnent dans son voyage. Faite de laine, de tissu, de corde ou d'objets de récupération, l'oeuvre "Ainsi soit-il-et-elle" montre des sexes masculins ou féminins symbolisés et suspendus au mur comme des reliques. A leur pied "Fleur Bleue mon Coeur" est une accumulation de bébés en matière plastique fixés à une cage en fer. Plus loin un mannequin est habillé, plutôt recouvert, de la tête au pied comme par une seconde peau d'un grouillement de bouts de tissu effilochés, ligotés et tressés entre eux.

L'homme, la femme, le sexe, la fécondité, la vie, la mort, sont les sujets de prédilection de  Mariane. Tout est organique et viscéral chez elle. Son travail  imprégné d'Humain et de Nature nous interroge sur les cycles de la vie. Ses sculptures et installations profondes et dérangeantes nous renvoient à nos peurs ancestrales et à la fragilité de notre condition.

Tout au long de l'expo, Mariane déroule les fils d'une oeuvre authentique, captivante et inclassable, faite de tout petits riens qui disent des grandes choses.

Jean-Louis Bigou

 

 

Devant le succès de l'exposition prévue initialement du 15 janvier au 20 février, celle-ci est prolongée

jusqu'au 6 mars 2016 - Galerie LE CHANTIER - 11190 CASSAIGNES 06745224 caty-pech.fr/lechantier

 

 

 

DSC_0074 copie.jpg

DSC_0121 copie.jpg

Les escargots

DSC_0082 copie.jpg

DSC_0070 copie.jpg

Sculptures d'ossements

DSC_0068 copie.jpg

"Paternité à la fleur bleue"

DSC_0080 copie.jpg

"Les poulpoïdes polydicus du Textile"

DSC_0034 copie.jpg

Personnages en fil

DSC_0036 copie.jpg

DSC_0039 copie.jpg

DSC_0037 copie.jpg

DSC_0038 copie.jpg

DSC_0049 copie.jpg

 

DSC_0050 copie.jpg

DSC_0053 copie.jpg

"Ainsi soit-il-et-elle"

DSC_0054 copie.jpg

DSC_0055 copie.jpg

"Ainsi soit-il-et-elle"

DSC_0056 copie.jpg

"Fleur Bleue mon Coeur"

DSC_0045 copie.jpg

"Gisante"

 

 

DSC_0058 copie.jpg

DSC_0085 copie.jpg

 

DSC_0089 copie.jpg

Calligraphie

DSC_0064 copie.jpg

"L'échouée"

 

 

 

 

31/01/2016

Jean-Claude Sampiétro

 

 

Jean-Claude Sampiétro

 

 

 

 

Jean-Claude Sampiétro est né en 1952. Il a travaillé pendant plus de 30 ans dans le Génie Civil et a participé à la réalisation de nombreux grands ouvrages dans la région et un peu partout en France.

Ses temps de repos, ils les a consacrés à la construction de sa maison. Tout seul, de ses propres mains, sans plan ni permis, pièce après pièce, il a créé cette maison basse de plafond, très sombre et remplie d'objets de récupération ce qui lui donne des airs de caverne d'Ali Baba. Le reste du terrain, en bordure de la voie ferrée est habité par des poules, des canards et plusieurs gros chiens. Dans un coin du jardin, derrière un grand bassin qui peut faire office de piscine l'été, c'est le cimetière des animaux, plusieurs croix en attestent.

Une fois sa maison terminée, Jean-Claude a eu l'occasion de récupérer tout un tas de carrelage d'exposition dans un grand magasin qui fermait ses portes. Il a commencé a coller ces carreaux sur un mur, puis petit à petit les mosaïques ont envahi tout son environnement, ses murs et les murs mitoyens.

Jean-Claude est satisfait de sa création, il trouve que c'est original. Il se considère   comme  marginal, un peu en dehors du système. Il fait ce qu'il a envie de faire comme il a envie de le faire sans vraiment tenir compte des autres.

 

 

DSC_0008 copie.jpg

Jean-Claude et sa compagne

DSC_0014 copie.jpg

devant un mur de la maison

DSC_0015 copie.jpg

DSC_0016 copie.jpg

DSC_0017 copie.jpg

DSC_0018 copie.jpg

DSC_0020 copie.jpg

Vue de l'extérieur côté route

DSC_0021 copie 2.jpg

DSC_0022 copie.jpg

DSC_0028 copie.jpg

La maison

DSC_0027 copie.jpg

L'entrée côté route

 

DSC_0025 copie.jpg

DSC_0026.jpg

L'entrée

DSC_0002 copie.jpg

Le jardin vu de la voix ferrée

 

 

 

25/01/2016

Vivi Fortin

Vivi Fortin

 

 

Vivi Fortin est un créateur populaire que j'ai découvert sur Facebook. Avec son air jovial et sympa, c'est apparemment un acharné de la création. Contrairement aux autres personnes présentes sur ce blog, il n'est pas de la région MP-LR.

Vivi vit à La Flocellière dans le Pays de Loire. Il a commencé ses créations en 2011 quand des problèmes de santé l'ont contraint à cesser son travail. "Je peux pas rester inactif. Totalement impossible" dit-il dans un journal local. Il a commencé par peindre sur des dalles de  carrelage (il était plâtrier-carreleur). Puis il s'est tourné vers la sculpture. Comme beaucoup de créateurs de jardin, du grillage et du ciment lui ont fourni sa matière première. Il rajoute sur ses oeuvres une peinture de sa création dont il garde jalousement le secret. Vivi est un créateur prolifique, il n'arrête pas. 129 réalisations la première année, il en compte 5001 aujourd'hui, la plupart dans son jardin.

Ses sculptures ne sont pas très grandes, environ 30 cm. Ses sujets de prédilections sont les animaux, endémiques ou exotiques et les célébrités. De Zorro à Monet, de Clémenceau aux Daltons en passant par Cabu et le Petit Chaperon Rouge, son éventail de personnalités est large et éclectique. Ses personnages sont souvent présentés devant des fonds peints.

Vivi Fortin semble être une figure locale, plusieurs articles en témoignent, l'un d'entre eux titre "Vivi Fortin un homme....heureux!".

 

 

Bibliothèque de La Flocellière - Commune nouvelle de Sèvremont - Association

 

 

 Vivi aime bien prendre la pose au milieu de ses créations.

1980517_1379257939023892_5846440675382345924_o.jpg

10368828_1406794916270194_8805503616461500388_o.jpg

10714187_1488821568067528_3981549247395247250_o.jpg

12002364_1644913529124997_1276862790888057915_o.jpg

Des animaux.....

11987112_1635306383419045_6103331061669408747_n.jpg

11021522_1552409338375417_5547025688100384698_o.jpg

10849044_1608904042725946_2897981614954105503_o.jpg

11187435_1587625751520442_2263824283333946236_o.jpg

ob_f45fe3_pa316651-jpg0000.jpg

et des célébrités.

134332_1508970589385959_3712894045877569367_o.jpg

10553656_1443020932647592_2818279696089245300_o.jpg

11076713_1568348803448137_8763354411025834456_o.jpg

10515295_1426725724277113_1290104796826117394_o.jpg

11206781_1594654487484235_3852517563893792484_o.jpg

12238243_1657178781231805_3555622050975657543_o.jpg

10928944_1532853706997647_3213480958257712656_o.jpg

ob_42a160_p1054623.JPG

11259202_1591471717802512_3626512840322147697_o.jpg